1000 ans d’histoire sur scène

1000 d’histoire sur scèneIls en avaient interprété un extrait lors du rassemblement des tribus gauloises en mai dernier sur le site de Notre-Dame de Pitié. En ce 14 juillet, sur le cours Mirabeau, les comédiens ont joué l’intégralité de la pièce, retraçant 1 000 ans d’histoire.

Après une introduction musicale officiée par André Gabriel, musicologue très connu dans la cité, les nombreux spectateurs ont assisté à l’union de Protis, venant de la ville de Phocée en Ionie et de Gyptis, fille de Nann, roi des Ségobriges. De cette union de deux êtres et de deux peuples, va naître Massalia.

Tandis que se déroule l’histoire narrée par Fred Marcy, la façade du Château prend des allures de fresque, ou se projettent images et lumières. Les diverses invasions vont conduire les Massaliotes à rechercher la protection romaine et les poussera à abandonner leurs croyances et leurs rites. Un spectacle rondement mené qui a gagné les faveurs du public. Marie, 12 ans, la plus jeune recrue, interprète Ingrid, sœur de Gyptis, fille du roi Nann. Marie pratiquait jusqu’à présent la danse, mais le théâtre, elle vient de le découvrir. «J’ai préféré la scène du banquet parce que c’est un moment joyeux, de partage, où tout le monde est sur scène. Il y a la fête et beaucoup d’énergie se dégage de ce passage.» Marie a pris goût au théâtre et souhaite intégrer cette activité à ses loisirs.

Entretien avec Jeffré Delaffe, metteur en scène et comédien

Jeffré, quelles sont les premières impressions ? Beaucoup de stress et des petits aléas que j’ai gérés au fil de l’eau. Mais le public est content, les comédiens le sont aussi. Nous nous sommes tous amusés.

La représentation faite en mai dernier a-t-elle provoqué des émules ? En effet, en mai dernier, nous avions joué un morceau choisi de la représentation, nous étions 10. Ce soir nous l’avons joué en entier et la troupe s’est étoffée, d’autres sont venus nous rejoindre. Nous étions 20 sur scène, et il faut ajouter les soldats romains du LEG VI et leur entrée en char, tiré par deux chevaux, très remarquée. Mais en mai, nous avions déjà nos personnages.

Chaque année, une reconstitution historique. Quel est leur devenir ? Nos spectacles intègrent musique, danses et théâtre. Nous jouons Mirabeau à Pertuis, certainement dans des conditions un peu différentes puisqu’il n’y aura pas de chevaux, et que la technique est gérée par la ville de Pertuis. En ce qui concerne la troupe, à partir du mois de septembre, nous mettons en place des répétitions, deux fois par semaine. Nous allons aussi travailler avec Tristan Ténardier, mon assistant. Je salue au passage Emmanuelle Almeras, la seconde assistante qui a géré toute l’organisation.

Où puisez- vous l’inspiration ? Nous nous appuyons sur des recherches de textes historiques. Les textes sont écrits par Jacques Olivier Martin. Nous en faisons une première lecture puis je les retravaille pour les adapter à la scène. Je songe également à créer un atelier d’écriture au sein de la troupe, avec des personnes qui ont des connaissances théâtrales.

Quels sont les prochains projets ? J’aimerais faire tourner ces spectacles. Et bien sûr, en proposer un nouveau sur la renaissance, période riche de l’histoire, en développant un peu plus le côté théâtral.

Katell Robert

 

1000_ans_histoire_800

 

Visitez la galerie photos en cliquant ici

.

E-mail

  • Groupe Marignane Info

    Groupe Marignane Info

    Le site internet de la ville de Marignane qui vous donne la parole et l'image.

    • Prix de l'information par internet
    • Trophée des associations de commerçants
    • En ligne depuis 2002
  • Service & Gratuité

    Service & Gratuité

    Icon TrainerListing des commerces

    Icon Fitness LevelsReportages pour les associations

    Icon SmoothieLa mémoire de Marignane archivée

  • Rêvons notre ville et construisons la!

    Rêvons notre ville et construisons la!

    Marignane est devenue au fil des années une ville sans âme, privée de vie, privée d’animations, sale, désertée. Elle a connu ses heures de gloire, elle fut pendant longtemps une ville admirée, enviée par ses voisins. Mais peu à peu, l’usure d’un pouvoir trop longtemps en place, l’incompétence, et puis cette fatidique année 2008 ont eu raison d’elle.

UA-69538031-1

recherche Marignane