De la bienveillance sur les bancs de l'école

Enfants, parents, enseignants au même diapason d'une classe à l'autre 

Postée devant la grille d'entrée de son école, la directrice Florence Robeau distribue avec bienveillance, les sourires, les mots d'accueil et les compliments pour le beau cartable ou la jolie robe. Il faut se réhabituer aux horaires d'entrée et de sortie aussi pour récupérer sa progéniture!

Certains parents sont déjà alignés dans la cour ombragée d'autres arrivent sans stress. Elle les connaît tous! La directrice vérifie les noms sur sa liste, ne se départit pas de sa jovialité, même si elle regrette "toute la publicité qui a été faite durant plusieurs semaines autour de son école". C'est à l'école maternelle Hélène Boucher qu'une partie des effectifs (soit une cinquantaine d'enfants de maternelle) a été délocalisée après la fermeture définitive de l'école de la Cadière par la Ville.

Certains redoutaient une rentrée chahutée et il n'en fut rien. Hier matin, personne n'avait l'air désemparé, stressé, perdu. Les équipes éducatives avaient fait un travail d'organisation exceptionnel en amont, (même durant leurs vacances), pour que ce premier jour soit réussi pour chacun. La Ville avait effectué de gros travaux d'aménagement pour assurer le meilleur confort des enfants et de l'encadrement.

La rentrée des élèves a été échelonnée sur la journée. Même la traditionnelle séance de larmes n'a pas eu lieu.

À l'école des Fontinelles, même ambiance détendue. À l'heure de franchir la porte et de pénétrer dans le couloir, certains se sont réfugiés encore dans les bras de papa ou de maman, mais dès l'entrée, des petits ours studieux installés à leur bureau, les ont rassurés.

Dans la salle de cour qui attend les enfants, livres et jeux sont à disposition histoire de prendre ses repaires avec décontraction. "le vais te poser une étiquette avec ton nom sur ton tee-shirt. Il ne faut pas l'enlever, c'est pour que la maîtresse te reconnaisse"Et là encore, pas un pleur! Certains grands-parents n'auraient raté ce moment pour rien au monde! "On aime ce côté familial, chaleureux de la rentrée!"

Côté chiffres, ce sont 3 632 enfants qui ont hier repris le chemin de l'école dans les 22 écoles publiques de la ville, maternelles et élémentaires comprises (1 275 dans les 53 classes de maternelle, et 2 357 dans les 96 classes en élémentaire). À noter, une fermeture de classe à la maternelle Marcel-Pagnol.

Sylvie-Peres-Lugassy


DU CÔTÉ DES COLLÈGES Les parents, bons élèves de sixième

Comme des dizaines de camarades Heavenly  s'est familiarisée à son entrée en sixième au collège Georges Brassens à Marignane.

L'entrée en sixième est l'une des grandes étapes de la scolarité. Le passage du premier au second degré est riche en changements. Si, il se prépare en douceur pendant l'année de CM2 une journée d'adaptation comme celle proposée par le collège Georges Brassens s'avère très utile. D'autant que les parents sont invités à en profiter, histoire également de se rassurer à l'idée de laisser leurs enfants dans la cour des grands.

Comme l'expliquaient de nombreux parents et parfois de grands-parents à l'image d'Evelyne venue accompagnée sa petite fille Heavenly "il s'agit d'un changement radical d'un nouvel environnement avec de nouvelles des matières, plusieurs enseignants, c'est une autre façon d'apprendre"

Une Mamy heureuse d'avoir pu rencontrer la professeure principale et les autres professeurs d'Heavenly en cette matinée de pré rentrée.

Les parents accompagnants ont même pu partager le repas à la cantine avec leurs collégiens. Sur les coups de 13 h 30, ce sont des élèves de classes de troisième, volontaires pour cette mission, qui ont pris le relais et ont servi de tuteurs pour leurs jeunes camarades des sept classes de 6e.

A noter que le collège Georges Brassens ac cueille 690 élèves de 1 classe de 6e à la 3e.

C.M.

Sylvie-Peres-Lugassy  et C.M. la Provence - mardi 3 septembre 2019
Sylvie-Peres-Lugassy  et C.M. la Provence - mardi 3 septembre 2019
Sylvie-Peres-Lugassy  et C.M. la Provence - mardi 3 septembre 2019

E-mail

  • Groupe Marignane Info

    Groupe Marignane Info

    Le site internet de la ville de Marignane qui vous donne la parole et l'image.

    • Prix de l'information par internet
    • Trophée des associations de commerçants
    • En ligne depuis 2002
  • Service & Gratuité

    Service & Gratuité

    Icon TrainerListing des commerces

    Icon Fitness LevelsReportages pour les associations

    Icon SmoothieLa mémoire de Marignane archivée

  • Rêvons notre ville et construisons la!

    Rêvons notre ville et construisons la!

    Marignane est devenue au fil des années une ville sans âme, privée de vie, privée d’animations, sale, désertée. Elle a connu ses heures de gloire, elle fut pendant longtemps une ville admirée, enviée par ses voisins. Mais peu à peu, l’usure d’un pouvoir trop longtemps en place, l’incompétence, et puis cette fatidique année 2008 ont eu raison d’elle.

UA-69538031-1

recherche Marignane